Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 169
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0261
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. PS?
Christ venant en ce monde esl venu sau-
ver les pécheurs, n'elt pas nécesiaire non
seulement dans tous les lieux de la terre ,
mais ausîi à chaque moment & pour toute
action. Il est vrai que sa protestation n'é-
toit pas sincére j & parlant ainsi il cachoit
son poison sous l'ambiguïté du mot de
Grâce , afin de tromper plus facilement
ceux qui n'y pienoient pas garde de si prés:
mais il ne laisfe pas de faire voir qu'il re-
connoissoit que c'étoit le sentiment de tou-
te l'Eglise,de laquelle il apprehendoit d'ê-
tre rejette, s'il s'y fut ouvertement opposé.
Cette même necesiiré de la Grâce efficace
pour toute bonne œuvre , paroîc encore
d'une manière bien claire & bien éclatante
dans toutes les prières de I'Egltse, qui de-
mande à Dieu dans la pluspart de ies Col-
lectes, cette Grâce qui fait qu'on est toû-
jours appliqué à la pratique des bonnes œu-
vres. C'est ce que porte principalement Tua nos
celle du seiziéme Dimanche apiés la Pcn- yxesomm

a Domine.

tecote.

(Question VI.

Si la grâce de sefm-Chrisl esl toujours esfi-
cace , d'oïl vient cjuil y a plufieurs pécheurs
qui sont touchez, 'du defir de leur converfton ,
<T qui néanmoins ne [e convertirent p^s.

Cela vient de ce que l'effet de toute
Grâce n'est pas de convertir, mais seule-
ment de donner la bonne volonté ; c'cst-là
L 5 sou
loading ...