Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 170
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0262
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
i7o DOCTRINE DE L'EGLISE
son effet universel & qui renferme tous les au-
tres. Or cette bonne volonté n'est pas
toujours forte & parfaite ; car S. Auguttin
nous apprend qu'il y en a une qui est foibîe
& imparfaite. La volonté forte est un a-
mour fort, un amour de Dieu par deiîus
toutes choses , qui croît néanmoins tou-
jours jusqu'à sa consommation ; & cette vo-
lonté, cet amour ne manquent point] d'o-
pérer la véritable conversion , ou plutôt
c'en: la conversion même : mais la volonté
foible ne nous donne que quelque desir lé-
ger, quelque petit goût , quelque com-
plaisance passàgere pour le bien. Par ce
qu'il arrive donc que toute Grâce ne con-
vertit point ; ce n'en: pas qu'elle soit privée
de son effet, qui n'est pas celui-là, Dieu
ne l'accordant pas précisément pour opérer
le changement du cœur : il suffit à l'égard
de quelques-unes qu'elles mettent dans
l'homme un petit commencement de bon-
ne volonté, quelques desirs du bien quoi-
que tres-imparfaits, mais qui remuent le
cœur, qui le touchent un peu, bien qu'ils
ne le changent pas entièrement ; & ainsî
cette sorte de grâce est toujours efficace
quant à l'effet prochain & immédiat que
Dieu a eû en vue, qui étoit de produire
un bon desir dans l'ame : quoiqu'en un au-
tre sens on puille dire qu'elle est inefficace
quant à l'effet dernier & parfait auquel elle
excite l'homme en le portant à se donner
loading ...