Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 186
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0278
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
%U DOCTRINE DE L'EGLISE
nous aimions mieux nous appuier sur nôtre
foibîesse, que sur la fermeté de Dieu 6c de
sês promeuves ? Car quoiqu'il soie vrai que
nous ne pouvons pas nous assurer de cette
Grâce, qui n'est que pour ies enfans de la
promellej nous ne sommes pas plus assinez
de nôtre volonté propre, & nous devons
autant craindre qu'elle nous manque, que
la Grâce, puisquc l'expérience fait connoî-
îre qu'elle est peu consiante dans le bien.
Puis donc que nous ne sommes assurez ni de
l'une ni de l'autre, ne vaut-il pas mieux
que nous mettions nôtre soi, nôtre espéran-
ce & nôtre amour en la grâce de Dieu qui
est si forte, qu'en nôtre volonté qui eft si
foible ?

Question VIL

Si tous n'ont pas la Grâce sujjîsànte , nc s^en-
suit-il pas que les Commandemens font iœpo ssi-
ces à ceux a qui Dieu ne donne pas la Grâce
tiecesfaire pour les accomplir ?

Ce n'est pas une conséquence ; Saint Au-
guftin qui a établi ce dogme comme une
régie de la Foi, que la Grâce n'eft pas don-
née à tous, foûtient néanmoins en plufieurs
endroits, que les Commandemens de Dieu
font posîibles non seulement aux Juftes,
mais même aux plus grands pécheurs; par-
ce que bien que Dieu commande des cho-
fes que l'homme ne peut pas faire avec tou-
tes les forces de sa nature, il le peut tou-
jours
loading ...