Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 203
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0295
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRÂCE. 203

mes d'une volonté qu'il appelle antécéden-
te, ôc non pas d'une volonté conséquente.
La volonté antécédente, sélon ce Saint, est
une volonté de bonté que Dieu forme en
soi-même dans la première institution de
l'Ange & de l'homme, laquelle a pour ob-
jet son ouvrage exemt de péché, & qu'elle
ne peut qu'aimer en cet état. La volonté
conséquente est une volonté de juitice, qui
est comme étrangère à Dieu, & vient du
dehors, entant qu'elle ne peut punir pcrson-
ne, si ce n'esl qu'elle le mérite par son pé-
ché. Or de ce que Dieu veut sauver tous
les hommes par cette volonté antécédente,
il ne s'ensuit pas qu'il leur donne la Grâce »
d'autant que cette volonté depuis le péché,
n'efl; en Dieu principe d'aucune Grâce. Pour
bien concevoir ces deux voîontez, il faut
séparer l'homme & le péché, l'ouvrage de
Dieu, &: l'ouvrage du diable: Dieu veut
le salut de l'homme, ne voiant en lui que „ ,

,., rr7 r , 1 1 Vultom-

ce qu il y a mis : IL veut sauver tous les nom- nes homi-
mes. par une bonté de Créateur. Mais trou- "ess?lv0.s
vant en lui l'ouvrage de son ennemi, le trou- tare cr«-
vant soiiillé de péché, il le veut punir entons"
le privant de toute grâce, il veut le con- judids
danner par une équité déjuge : Et c'estain- sequ'tace'
si que l'Eglise de Lyon explique ce pasiage SI s ,
dans les Livres contre Hincmar Archevê- dùm pium
que de Reims : Si sélon le sentiment peux de ^p?-"
quelques Pères Dieu veut sauver tom les hom- crum sen-
mes, par une bonté de Créateur, qui sait qu'il vuu™ 0J^,S

ne
loading ...