Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 207
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0299
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 207L n

hactemis

aTTT inveniun?
u e s t i o n 111. shruissè.

Pourrait-on autorisir cette vérité par quel-
que pratique de V Eglise ï

Oiii, puisque dans la plus feinte de lès
dévotions, par laquelle elle rcpresente &
continué le Sacrifice de Jesus-Christ,
elle ne l'ofFre que pour les Fidèles j elle n'of-
fre le Corps naturel de J. C. que pour son
Corps myltique : D E tous ceux qui font icy omnium
presenS) dont la soi la dévotion vous font^™™^
connues. Aussî est-ce pour cela même que ^°rfiudra
les Cathécumenes étoient obligez de se re- cogni»
tirer, lorsqu'on commençoit proprement*où£vo-
l'aétion de la MesTe; & pour ce qui cstdcsuo,
Infidelles, l'Eglise ne les y a jamais souf-
ferts, ne croiant pas pouvoir donner aucu-
ne part au fruit de la MesTe qui elt la com-
mémoration de la mort de son Epoux, qu'à
ceux à qui il accorde quelque part aux mé-
rites de sa Mort même.

Q_uestion IV.

S. Paul disant de Nôtre-Seigneur qu'il eft
le Sauveur de tom les hommes, Cr principale- j'v. IO/
ment desfi' délies ^ ne semble-t-ilpas dire que se-s*ss^T
sus-Chrifl a mérité le falut même aux Infidelles s nium ho«

L'Apôtre en cet endroit ne parle pas de ™™è^j
Jésus- Christ, mais de Dieu qu'il appelle dciium.
par ce mot Sauveur, le Conservateur de tous saivator.
les hommes, parce qu'il les embrallè tous dans
le sein paternel de sa Providence, sans en
exclure les Infidelles qu'il regarde comme

son
loading ...