Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 216
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0308
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
116 DOCTRINE DE L'EGLISE

quoiqu'elle ne lui ôte pas la puissance de l'un
& de l'autre.

(Question V.

Pourquoi S. Auguftin a- t-il rejette cette sor-
te d'indisférence ?

C'est que bien qu'il soit vrai que l'indis-
férence soit la compagne inséparable de la
liberté dans l'état de la nature corrompue,
ç'est-à-dire dans l'état de soibleffe & d'insir-
mité où est l'homme depuis le péché 5 il
ne faut pas néanmoins croire que cette in-
dissérence conliste dans une certaine dispo-
lîtion de l'ame qui safîè qu'elle se tourne où
elle veut, comme aiant toujours tout ce
qui lui est nécesiàirepoursc déterminer elle-
même à ce qu'il lui plaira ; car cette sorte
d'indisférence n'est pas compatible avec la
Grâce de Jesus-Christ. Mais elle con-
fîftc en ce que la volonté lors même qu'elle
eft mue & poufieepar la grâce, a toujours
le pouvoir de refifter, Se de ne point faire
le bien auquel la Grâce Taplique, ou même
de faire le mal qui lui eft opofé ; quoiqu'il
n'arrive jamais , 8c qu'il ne puiffe arriver
que tant qu'elle eft fous ce mouvement 6c
împulfîon de la Grâce, elle refifte actuelle-
ment ou omette le bien auquel elle eft dé-
terminée.

Q^u e s t i o n VL

La liberté consifie-t-elleproprement & essen-
tiellcment dans cette dernière indissérence ii

Quoi-
loading ...