Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 220
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0312
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
220 DOCTRINE DE L'EGLISE
Voiuntatej te la volonté dans une sermeté immuable,
q^bu? & lui ôte le pouvoir de s'oppofer au bien
reaèaut auquella Grâce l'incline & la porte; on ne

perceram 1 ,. , r \, ~ ,

vivitur, peut pas dire qu en ce iens elle agisse ne-
«ceinte ceiTairement , étant mue & appliquée
aonesse. par la Grâce, puisque quelque forte
que soit cette motion ôc cette appli-
cation, la volonté de l'homme dans l'état
de la nature corrompue de l'homme, qui
porte en lui ce malheureux fond de la con-
cupifeence, a toujours cette suneste pu is-
fan ce d'empêcher fon action, quoiqu'elle
ne l'empêche pas en effet. Si enfin par cet-
te expreffion agirnée-essacement, vous parlez
d'une néceffité laquelle bissant le pouvoir à
la volonté de refufer fon confentement, fait
néanmoins qu'elle suit Pimpreffion de la
Grâce; on avoue qu'en cefens la volonté dé-
terminée par la Grâce, agit néceffairemenr.
C'eft de cette ncceffitédont parle Saint Au-
guftin dans le même endroit du Liv- de la
siamem Cité de Dieu : MAIS fi on'appelle necejfî-
âlia defim-t- Cene fuivant laquelle nous difons au il eft

tur eue ' ■> 1 i r r

neceflîtas , necessatre que quelque chofe foit ainfi , ou

quamdUtn m fa1 P44 a'nfi- 1e ne comprens pus quel
nsc.sse fujet nous avons de craindre, quelle nous
iizùl °fte i<* liberté de la volonté. Car nous
aliquid vel n>ajfujetttfons pa4 à quelque necessité ni la vie
nefciocur de Dieu ni fa prescience, lorfquc nous di~
mwmùs, fons q^il eft necessatre que Dieu vive toujours,
uenobis cr qrfH connotjft toutes chofes avant qu'elles

auserat / ■ .
ïib«rcatem }9Um*

Q.UE-
loading ...