Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 222
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0314
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
12 2 DOCTRINE DE L'EGLISE

diusquead . , , _ , .

déiedhrio- termine, * A unechoje, comme a aimer Dieu,
percandi1 ce m P0HV0^point ne p m faire. Et pour
KSI-1 cela ccssoit-il d'être libre ? b N'AVOIT- IL
Sbeïatum. âoncp<u une volonté'librt, demande S. Augu-
[a]Ad srin? Qui sera si peu inftruit que de vouloir
s1Cucaddi- ravir a J e s u s-C h r i s t sa liberté i ne fe-
ijgendum roit.ce pas en même tems lui ravir son mé-
quodnon nter c SA volonté n e\r oit-elle pas à"autant
s oTer4cn0nP^us libre, qu'elle ne pouvait s'ajsujettir au pe-
rvj An che'? Ensin Dieu même eft dans cette ne-

îdeo '
non!

^ïiibera*cessité de ne vouloir que le bien: en juger

voiuntas autrement ce feroit une des plus horribles

erat. . / . , - . 1

jvjAn impietez; maisccn enleroitpas une mom-
nontanw fac d'en vouloir conclure qu'il n'esl pas li-

magis erat , x I

libéra, quo bre, comme S. Augufhn reproche à Julien
fecclio q^on le pouvoit inférer de fes principes :
non pote- d EST-CE que Dieu-nef pat libre ^ lui dit-il,
7{_à]ïAb.i.parce sH1^ ne peut pa4 vouloir le mal? font-ce~
Pper*s là les louanges que vous donnez, k Dieu de lui
oToo. oter fa liberté { JMais plutôt ne devriez-vous
Deu7non° sas Çavo%r qu'il y a une heureufe necejfite'y qui
eft, sait que Dieu ne fauroit efre injufle.

quimalum

non poteft (~\ L_ „ "VT T

velleficci- cluestion XL

ne Deum x , ^ , . .

laudas, 1) ou vient que cette necejjite note point la
uz(e[ y liberté!

aurerasli-

bertatem ? C'eft pareeque, comme nous avons de-
iÂÀigwp* ja remarqué, l'indissérence au bien & au
debes esse ma] qU'on appelle indifférence de contra-
beatam ne- Tiete , & l'indifférence à agir ou ne pas agir,
clu'on appelle indissérence de contradiction,
imustus ne font pas de i'effence delà liberté en elle-

esîe non A

po^ft! même
loading ...