Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 224
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0316
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
2z4 DOCTRINE DE L'EGLISE

font aussï-tot que nous le voulons; or il n'y
a rien qui loir plus en nôtre puissànce que
noue volonté même, & par consisquent il
n'y a rien déplus libre que la volonté: d'où
il s'ensuit qu'il faut mettre l'essence de la li-
berté dans la volonté} aussi est-ce de la sor-
te que les SS. Pères en ont parlé, aussi bien
que les anciens Scholasdques. On pourok
citer pour cela plu rieurs passàges de S. Au-
gustin,. mais il suffira de rapporter celui du
umNhl troisiéme Livre du libre-arbitre, chap. 3,
innostr» a RIEN nyefitant en notre puifiance que notre
quàm ipsa volonté même : enfin puis qu'elle efl en nofirepuifi-
roiuntat Uncc, elle nous est libre. Car ce que nous n'avons

cst: porro^ n 1 .

quia est in p*s en notre puijjance, ou ce qui peut ne/rre

"n'aieP°~ Pas ' ^H0'^He nous l,*i)'ons5 nyefi\point en no-
liberaeft tre liberté. S.Jean de Damas dans le Livre
st0n troisiéme de la Foi Orthodoxe, chap. 14.
nobis libe- b liberté du fianc-arbitre n'efi autre chofe

nobis : non,
enim es

l — r .<:■.' . / / r ____ ..J. •---- i n _______

Je

îhpotêmteque 1* volonté. Saint Bernard dit du libre-

non nabr- aiQirvc : c Ou il y a volonté, il y a liberté:

smus, aut / 1 i l ' j 1 1

porest non on ne peut pas jeparer La Liberté de La voLon-
essequod te> HugesdeS. Victor: d DEZ là au il y a

habemiir. /D f 1 (î\t /

O] Arbi- volonté, il y a liberté : parce que la liberté ap-

^.h'uUvi PartiesU * ^a vo^onte' 0li ^ n>J * p0int
est quàm de liberté, il ny a point de volonté. Pierre

rS'Sbi" ^ombard, e IL ny a point de volonté ou H

voiuntas, ny a point de liberté. Toutes cesautoritez

Smpos.st expressès font voir clairement, que l'es-

sibiieest sence de la liberté consiste dans la volonté,

wmsua" c'est-à-dire dans la puislànce qu'a l'homme

nbertaie <fe faire ce qu'il veut, & qu'ainii toutes

privan. r * • k§
loading ...