Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 233
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0325
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TOUCHANT LA PREDEST. 23$

fait aux Réprouvez, sélon cette parole de
l'Ecriture : a IL n'y a point de mal dans la M^nest

r • t-< j /1 • malumia

ville, que le Seigneur n'ait sait. Et uistinguer civuate,
deux sortes de Prédestination -, l'une eft des ?euc^on
bons, êc l'autre des médians ; des bons à la Domina
vie, des médians à la mort. Celle-là eft une
Prédestination de grâce &demisericordcj
celle-ci dejustice ci de jugement:celle-là eft
pour le bien, celle-ci est pour le maison pas
deçoulpeoudepeché j car, comme dit S.
Prosper, b Faire Dieu autheur de la mauvai- rv] Dete»
se volonté, c'esi une opinion abominableî1*™^^,,.
mais pour le mal de peine Ôc de supplice. minauda
S. Augustin appelle la dernière Prédeftina- C S
tion, cPrédejlination k la mort, k la per-îœyolun.
dition^ au seu éternel. H saut néanmoins authorem;
avouer que dans le langage ordinaire, la\^tAà
Prédestination se prend pour le bien, 6c tem, ai!
non pas pour le mal; car nous appelions 1
celui-là prédessiné, duquel Dieu opère la*«rnum<
bonne vie 8c la vie bien-heqreufe, la grâce
& la gloire.

OU E S T 1 O N VIII.

Dieu a-t-il donc prédesliné les méchans k la
mort éternelle} comme il a prédefliné les bons
a la vie éternellement heur eu fe?

Dieu ne prédeftine les médians à la
mort éternelle qu'après la prévifion de leurs
péchez, 2c principalement du péché ori-
ginel. Mais il faut bien fe donner de gar-
de de dire avec Calvin, qu'il prédeftine

P 5 les
loading ...