Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 251
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0343
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
TOUCHANT LA PREDEST. 251

Q_U ESTION VIII.

Si les promettes du salut 0~ de la vie éternellefertur •.
enserment une condition qui dépend de nom, gitur, in
/*J Prédessination au salut Cr à la vie éternelle ^offer-
#<? peut avoir été saite avant que Dieu eut pré- rar, in
vu l accompli!]ement de cette condition , qui ?0.^.St
sont les bonnes œuvres O" les mérites.

S. Aueustin repond : Dieu ne trouve Non rePe-

0 ,.. / y , r .y fît quod e-

jamais ce qu il exige de nous, il premie- Xigat, niG
rement il n'y met ôc ne nous donne ce aeàe,ri<
qu'il y veut tr ouver. La sin 6c les moiens, venia:.
les promesses & la condition des promés-
ies , les mérites & la récompense, la grâ-
ce & la gloire, l'éternité & le prix de l'é-
ternité, tout est en sa puissance, & n'elf.
en la nôtre que par sa grâce & fa miferi-
corde. 11 nous promet ce qu'il doit opé-
rer en nous, & non pas ce que nous de-
vons opérer par nous mêmes. C'en: l'a-
vantage des promeffes du Nouveau Tefta-
ment sur 1' Ancien, qu'elles ne (ont point
disférentes de la condition des promelses :
car encore que nous faffions les œuvres de
pieté qu'il demande de nous pour accom-
plir fes promefses, ce n'eft pas nous qui
saifons qu'il les accomplit ; c'eft lui qui
voulant les accomplir en nous, nous fait
faire ce qu'il nous demande. Il nous a
donc prédeftinez de toute éternité au falut
par une élection gratuite, & dans le tems
il nous a promis le falut fous la condition
des mentes. Sa promefTe n'eft pas gratui-
te,
loading ...