Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 257
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0349
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
TOUCHANT LA PREDEST. 257

& pour la réparer. Car encore qu'il eut
tellement déterminé ce nombre, que si
les Anges venoient à tomber dans leurs
voies, leurs places dévoient toujours
être remplies ou par les hommes in-
noce ns , ou par les hommes déli-
vrez de leurs miscres j il n'y a pas d'ap-
parence que le genre humain n'ait été
créé que par accident, & seulement pour
occuper les trônes & les couronnes que les
Anges ont perdues. Certes si Adam n'eut
point péché, le genre humain se fut mul-
tiplié jusqu'd ce que le nombre de cette
celeste Ville eut été accompli j il n'y eût
eu parmi les hommes aucun réprouvé :
LES parens & leurs enfans mroient confer- bus&Ta""'

véleur bonheur & leur sécondité jusqua ce mie

r 1 , . , , j-J fœcundîtas

le nombre détermine âe ceux que Dieu a pre-gcfœiidcas

de-liriez., sufl entier: & les hommes Çt't'oient■ mansinec

• r J v ; > 1 usc5ue 3d

nez. non pour Jucceder a leurs parens après leur cenum
mort- mavs pour vivre & pour reoner avec^&iornm
eux, dit S. Augustin au Liv. 1. des Re tract, quem prx-
c. 13. Et au Liv. 14. de la Cité de Dieu Deiïsjnt-'
c. 10. De sorte que le nombre des hom-[ct,ren">^
mes élus dans 1 état dinnocence par unenonParen-
élection de mérites, eût été aussi grandt,!^ssuc"
que Dieu leur avoit détermine de places riendbus,
dans le Ciel ayee les Anges si aucun des ^S«s
Anges ne fût tombé, ôE qu'il y a eu de reguamri,
places à remplir par la chute des Anges a-
postats, dont le nombre est incertain.

R Q11 e-
loading ...