Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 259
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0351
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
TOUCHANT LA PREDEST. 259

Oui, sélon les veritez de l'Evangile,
où le Fils de Dieu a prononcé ces paroles
redoutables : Plusieurs sont appeliez, mais
peu sont élus. Et ces autres encore plus
terribles : Plusieurs chercheront les moiens
d'entrer par la porte étroite, & ne le pour-
ront, & il y en a peu qui y entrent. Que
si Ton demande pourquoi il y a tant de ré-
prouvez & si peu de prédestinez : IL s'enU****

1 1 1 . 1 1 1 Op. imp,

trouve beaucoup qui voudraient pénétrer lesCil^
dejjeins de Dieu: m au il y en a peu^ ou point ^l^m
du tout qui les pénètrent. On peut dire que noffemui-
comme tout le monde sensible a été saittorT,,ft»

\ r noiieau-

pour l'homme oc est sournis a ses usages jtemvei
comme toute la Synagogue n'a été infti- JJJJjJjj"vd
tuée que pour sigurer FEglise $ comme
Esaù la sigure des reprouvez n'en: né que
pour servir son srère Jacob sigure des pré-
destinezi comme Chanaan & ses ensans
en vertu de la malédiction de fon Pere,
n'ont vécu & travaillé que pour les Israë-
lites j comme il est de la gloire d'un grand
Prince d'avoir avec lui beaucoup de servi-
teurs: ainfi le grand nombre des reprou-
vez qui font dans l'Eglife & dans le mon-
de comme des monftres dans la nature,
n'eft créé, conduit & gouverné par la Pro-
vidence divine que pour fervir les Elus qui
font autant de Rois, dans leurs befoins
temporels & fpirituels , soit que fes mifé-
rables le fâchent ou qu'ils ne le fâchent pas %
& ce qui eft le plus étrange, pour porter

R 2 les

omninô
nullorum.
loading ...