Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 265
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0357
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TOUCHANT LA PREDEST. 265

ce vi&orieuse des tentations, Se par laré-
surrection glorieuse, qui sont les trois se-
cours principaux que nous demandons à,
Dieu dans, les trois dernières demandes de
rOraison Dominicale. De cette conse-
quence on en tire deux autres: La pre-
mière, que les Prédellinez sont separez de
la marie de perdition, quoiqu'ils ne soient
pas encore régénérez par Teau du Baptê^
me 6c qu'ils ne soient pas même encore
nez, quoiqu'ils ne soient pas encore con-
vertis à Dieu, & qu'ils vivent dans le li-
bertinage & le désordre jusqu'à ce que Dieu
les convertisTe par sa grace> ce qu'il ne man-
quera pas de saire dans le tems, puilqu'il l'a
refolu dans l'éternité. C'efb pourquoi S. Au-
gustin dit qu'ils font déjà sesenfans, & qu'il
les regarde comme tels quoiqu'ils ne Je
foient pas encore à nôtre égard: ILy a^iecon:
des enfans de Dieu, qui ne le [ont y as enco- suncfiia'*
re a notre eqard^ mais que Dieu, tient dé- Dei ', lu'1
ta pour tels. L autre confequence eit quesi>ntnobi$.
les Reprouvez dans le tems même où ils^;tjam'9
vivent bien 6c pieusement, ne font pas
pour cela tirez de la maffe condannée, ni
difeernez dans la Prédcftination divine des
vafes de colère qui ont été faits pour périr
éternellement, ils ne font pas non plus
les enfans de Dieu écrits dans le Registre
de leur pere par un décret ferme & iné-
branlable ; & quoiqu'ils foient appeliez en-
fans de Dieu tandis qu'ils vivent dans U

R 5 pie-
loading ...