Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 270
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0362
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
i7o DOCTRINE DE L'EGLISE
est aussi véritable que le peché originel aiant
Rom.xi. été une fois remis, ne revient plus : CAR
sinepœni- Dieu ne se relent point de [es dons. Mais il
sumdonamfaut & ressouvenir de deux autres veritez
i>«« qui ne sont pas moins certaines, & qui ne dé-
truisent point la remission entière & irrévo-
cable du peché originel par leBatêmc.

Q^u e s t 1 o n XIII.

Rapportez.-now ces deux veritez. 9 & sait
Rom. tes-nom voir comment elles s'accordent avec ces
Nihiidam-paroles de S. Paul: Il n'y a point de condan-

eal\s qui tl0n Pour ccux Hui font en Jésus-Chris t.
suntin La première eft que par le Batême on
jeh£.0 est délivré de toutes fortes de péchez,
mais non pas de tous les maux qui sont la
Liberamur Peme du peché : Les peines principales du
abommbus peché originel sont l'ignorance & la con-
^""^'.^cupiscence qui demeurent dans les bati-
omnibus fez, & ces peines font les principes de tous
les péchez actuels dans lefquels les Fidè-
les réprouvez tombent après leur Batême,
&pour lefquels ils méritent d'être damnez.
Et parce que l'origine de toutes ces peines
eft le peché originel, il eft vrai de dire qu'en
sa fource & en sa racine il eft la caufe com-
mune de la réprobation des méchans, quoi-
que dans les adultes batifez il n'en foitque
la caufe éloignée, & que les péchez actuels
qu'il commettent, en foient la caufe pro-
chaine & immédiate.

La féconde vérité eft que Dieu en don-
nant
loading ...