Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 349
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0441
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
sai quels autres rejforts, qui ébranlèrent tellement
la sermeté de Monfeigneur £ Archevêque, qu ou-
bliant sa première resolution, il fe laiffa vaincre &
condamna enfin l'Exposition de la foi Catholique
touchant la Grâce & la Prédestination. Cette
cenfure frappa tous ceux qui avoient lu ce Livre,
£r àm ny avoient apperçu que la doctrine de
Saint Augufine xpliquee avec beaucoup de clar-
té O" de fidélité', (y on commença k ouvrir les
yeux, k confiderer ce nouvel Archevêque,
comme aufî mal prévenu que deux ou trois de
ses Prédecesseurs, contre desThéologiens que leurs
ennemis se sont essorcez, de perdre ©- de décrier
comme des hérétiques, quoy qu'ils n'ayent jamais
enfeigné ni foùtenu que la dotlrine de l'Eglifè.

Ses amis ne le purent mieux exeuser qu'en di-
sant qùil étott sacile de tromper le meilleur Pré-
lat , Çr de Rengager dans de mauvais pas : que
les grandes affaires dont il ejî accablé ne lui per-
mettant pas toujours d'examiner les choses par
lui-même, U efl fouvent contraint de s'en rap-
porter k la bonne soi des autres, O" d'en juger
sur leur parole. Il efl certain pour le- moins que
lorsque Aionfieur de Paris a fait son Ordonnance
€r condamné l'Exposition de la Foi Crc. il ne
savoit pas que cette InsiruSlion nétoit qu'une ex-
prefsion des sentimens de seu Monfxeur d'Alet,
au z.éle O" aux soins du quel on le doit. Car il efl
sur que M. de Paris a tant d'éflime £r de réf.
peiï pour la Catholicité & pour les autres ver-
tus de ce faint Evêque, qu il n aurait jamais en-
trepris de s'ériger en Cenfeur de Ça foi O" de sa
doêlrine, ni de condamner cette Exposition,
CQmmt renwvellant des heresies soudroiées, fi
loading ...