Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 363
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0455
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ET INSTRUCTION. ^5

vec le même saint Augustin , que nous
serons dans une plus grande seureté, si
nous donnons tout à Dieu, que si nous nous
confions en partie à luy & en partie à nous,
Tutiores içitur vivimus si totum Deo damw *Dlâona

«-> J 1 . perseveran*

non autem nos illt ex parte, nobis ex parte tu, c, 6.
committimut. *'l2"

Mais que cette confiance, que cet aban-
don à Dieu ne nous fasse pas croire qu'il
n'y ait rien à faire de nôtre part pour nô-
tre salut, puisque saint Pierre, nous ea-
seigne que nous devons rendre par nos bonnes *- Pet. i.
œuvres notre vocation & notre élection certai-
ne 5 que saint Paul veut que nous cou-1 •
rions pour gagner le prix, (te currite utM'
comprehendatu ; Se que saint Augustin nous
asseure, que nous devons esperer £7~ deman- Bedono
der a Dieu tous les jours la perséverance. çrPersev-'-
croire que par ce moyen nous ne serons point
se'parez, de son Peuple éleu, puisque si nous es-
peronsy & si nous demandons, c'eft luy-mê-
me qui nous le donne ; en sorte que nô-
tre espérance 6c nôtre prière est un ga-
ge de sa bonté , & une preuve qu'il
ne nous abandonne pas. Et ce qui
doit encore soûtenir la confiance , est
que les Conciles nous répondent que Dieu
n'abandonne jamais ceux qu'il a une fois
justifiez par sa grâce, s'il n'en est aban-
donné le premier. Ce sont les termes du Seff-ô'IU
Concile de Trente » Deus suk gratiâ semel
jujlisicatos non deserit nisi ab ets prmr défera-

tor9
loading ...