Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 374
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0466
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
174 R E M A R CLU E S

6. Personne n'ignore le bruit qu'ont excité
les cinq sameuses Proportions tirées du Livre
de Cornélius smsenim &c. Tout le monde
sait le bruit & les troubles que les cinq
propositions ont excité : mais tou r ce qu'il
y a d'hommes savans & sinceres qui ont lu
PAuguftin de Jansenius, savent & recon-
noiGcnt que les cinq propositipns n'en su-
rent jamais tirées, puis qu'elles n'y surent
jamais, sur tout au sens auquel elles ont
été condamnées: & que jusqu'à present
personne ne les y a pu trouver, quelque
soin qu'on ait pris de les y chercher durant
prés de cinquante années.

Si Monsieurde Paris ne sa voit pas qu'el-
les ont été sabriquées par un certain Nico-
las Cornet qui de Jesuite se sit Docteur
de la Faculté de Théologie de Paris,ce feroit
un Juge bien mal informé : s'il le fa voit,
& qu'il s'opiniaflrât à dire contre toutes
les preuves qu'on a données du contraire,
qu'elles font de Jansenius ; ce feroit un
Juge mal prévenu & entêté, que nulles
raifons ne fauroient desabufer. Comme
il ne lui feroit pas avantageux de paffer ni
pour l'un ni pour l'autre ; on lui a rendu
un très-mauvais office quand on lui a fait
dire que les cinq propositions ont été tirées
du Livre de Janfenius,aprés quon a fait voir
plus clair que le jour la fauffeté & la malice
de cette calomnie.

7. Dix ans après que ce Livre tût paru9

qua<
loading ...