Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 378
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0470
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
378 R E M A R CLU E S

te en 1669. se contentant de la soumission
qu'on doit aux jugemens des dogmes, &
laissant à chacun la liberté de ne point croi-
re le fait de Jansenius.

Il est encore vrai que cette paix n'a pas
été aussi ferme, qu'onl'avoit elperé. Mais
quoi que les ennemis de la vraie Grâce
l'aient troublée en excitant de nouveau,
sous de faux prétextes, les premières Puis-
sances contre ceux qui la soutienent: on
en tire au moins cet avantage que cette paix
est une preuve convaincante que Thererle
Jansenienne n'eft qu'un phantôme: Se que
tout ce que les Evêques de France en a-
voient dit dans leurs A{ïemblées,n'a été son-
dé que sur les impoftures des Molinistes.
Car il eft d'une évidence publique que
les Evêques à? Alet , de Pamiers , de
Eeauvaps & d'Angers , & les Théo-
logiens prétendus Janfeniftes , qu'on a-
voit jufqu'alors décriez &perfecu.tez com-
me des enfans d'iniquité, comme des hé-
rétiques pires que Luther Se Calvin, 6c
comme des rebelles à l'Eglife & à l'Eftat,
furent par cette paix conhderez & recon-
nus du Pape 6c de tous les Evêques, du
Roi & de toute la Cour pour des Parleurs
& des Docteurs très-Catholiques, pour
de véritables enfans de l'Eglife, 6c pour
de très ridelles fujets de fa Majefté : fans
toutefois (ce qui est fort à remarquer) que
ces quatre Evêques 6c ces Théologiens euf-
loading ...