Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 379
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0471
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'ORDONNANCE. 379

sent changé ni témoigné changer de senti-
mens ni de conduite j 6c saus même qu'on
l'eût exigé d'eux. Loin de-là ils ont tou-
jours perlîsté à ne point vouloir reconnoî-
tre le fait de Jansenius, 6c ils n'ont point
tenu ni enseigné d'autre Doétrine que
celle qu'ils avoient toujours enseignée &
soûtenûe : enfin ils ne firent aucune autre
profession de foi, que celle qu'ils avoient
toujours sait, sans en révoquer un seul
point. Or ne seroit-ce pas avoir perdu le
îcns, que de prétendre que ceux en qui
après la paix on ne reconnoissbit qu'une
vertu édifiante, qu'une foi très pure, 6c
qu'une soumission très-religieuse à l'E-
glise & à l'Etat,eussent été avant la paix sans
rien changer, & en demeurant dans les mê-
mes sentimens, des hérétiques opiniâtres &
des pertes, qu'on devoit exterminer par
leser&parle feu, comme le disoient leurs
ennemis? C'est-il jamais veu que des Hé-
rétiques réconnus, 8c des ennemis déclarez
de l'Eglise & de l'Etat ayent été reçus par
les Papes, par lesEvêques & parles Prin-
ces Chrétiens, comme très-bons Catho-
liques & très-sidelles sujets, sans qu'on les
ait obligez à renoncer publiquement à leurs
erreurs, à abjurer solemnellement leurs
herésies, & à demander pardon aux Puis-
sances, contre lesquelles ils se seroienc
révoltez ?

Si nous avons donc veu que les quatre

Eve*
loading ...