Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 380
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0472
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
380 R E M A R QJJ E S

Evêques Se les Théologiens, qu'on per-
secutoit avant la paix comme des Héréti-
ques & des rebelles, incontinant que la
paix fût conclue, furent estimez & accueil-
lis de sa Majesté, considerez & aimez des
Papes & desEvêques, sans qu'on ait de-
mandé d'eux qu'ils fi sient autre profes-
sion de foi ni autre protestation d'obéïs-
iance, que celles qu'ils avoient toujours
faites -t & quoi qu'Us soient demeurez dans
les même.> sentimens qu'ils avoient tou-
jours eus : ne doit on pas être pleinement
convaincu qu'ils n'étoient pas plus Héré-
tiques ni plus rebelles à l'Eglise & à l'E-
tat , niplus enfans d'iniquité avant la paix,
lors qu'on avoit armé toutes les Puissan-
ces contre eux ; qu'ils l'étoient après la
paix, lorsquc les Papes & les Evêques,
Je Roi & toute la Cour, les ont honorez
de leur bienveillance &deleureslime? Et
n'esl-ce pas une preuve certaine; & infail-
lible, que l'hérésie dont on les avoit ac-
culez , & pour laquelle on les avoit si
long temps persecutez, n'étoit qu'un
phantôme, & qu'une illusion, dont leurs
ennemis se serraient pour les perdre, &
qui se disiipa & disparut ausîi-tôt qu'on se
dégagea de la prévention, & qu'on jugea
des choses par les véritables règles?

i o. Nom votons avec douleur renaître rb ère fie
&c. Ce seroit un miracle fort extraordinai-
re ? qu'on vist renaître ce qui n'a jamais été.

Quand
loading ...