Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 387
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0479
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'ORDONNANCE. 387

contienne le venin qu'il dit en gênerai
qu'il â reconnu dans cet Ouvrage.

11 déclare bien que (15) la première pro-
posxtion^ qui ejl comme la sour ce C° le fonde-
ment de toutes les autres, c'eft-a- dire celle oit Con
ote aux jujles qui tombent, la Grâce [anslaquel-
le on ne peut rien , y ess renouvellée comme li-
ne vérité de foi. Mais d'où vient qu'il n'en
rapporte pas les paroles, ni ne marque pas
l'endroit où cet Auteur rénouvelle la pre-
mière des cinq proportions ? C'est qu'il
est plus aisé & plus sur à ceux qui ont
drelîesaCeniure, d'imposer brusquement
des hérésies a un Auteur, sans marquer
en quel lieu & en quel termes il les a cn-
seignéesj que de ie condamner dans les
formes, en. rapportant en propres termes
ce qu'il a dit. Mais qui ne voit que ce
manquement de formalité est un fort pré-
jugé de l'injustice du jugement qui s'en est
ensuivi?

Venons au sond. Si la prémiere pro-
position est renouvellée dans VExpofition
de la soi &cj ce doit être ou dans le sens,
ou dans les termes. Sa Grandeur n'oze-
roit pas dire qu'elle y soit en propres ter-
mes. Ce seroit trop compromettre Ion
honneur, & s'expofer à un, celan'est pas
vrai , de tous ceux qui ont des yeux &
qui savent lire. Si fa Grandeur veut qu'el-
le y soit quant au sens hérétique , auquel
la prémiere des cinq propositions a été con-

£b 2 dam»
loading ...