Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 388
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0480
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
388 REM AR CLU E S

damnée comme telle: Nous la fupplions
de s'expliquer, & de nous dire clairement
ôc dtstinâxment quel eft ce fens. Il est
sur qu'il ne le fauroit déclarer , sans fe
condamner soi-même: comme il eft cer-
tain que les Papes & tous les Evêques qui
se sont mêlez de cenfurer les cinq propo-
rtions, n'ont jamais voulu (quoy qu'on
les en ait sort priez ôc prefîez ) en mar-
quer le fens hérétique : parce qu'ils ne
l'ont pû saire fans juftifier la soi de ceux
que leurs ennemis, puifTans dans toutes
les Cours, avoient intérêt désaire pafler
pour hérétiques. Allons plus avant.
Monseigneur l'Archevêque déclare que
la première propoûtion,fe trouve dans V Ex-
position de la foi &c. parce que celle ou Von
ote aux juftes qui tombent, la grâce sans laquel-
le nout ne pouvons rien y y ejl renouvellée, com-
me une vérité de foi. De quelque côté
qu'on tourne cet endroit de l'Ordonnan-
ce de Monfeigneur} il est bien difficile
de la juftifier, &de l'exempter de la cen-
fure de toute l'Ecole de Saint Thomas &
de celle de Saint Auguftin. Car fi ceux
qui l'ont drefTée, entendent que ce foit
une héréfie de dire que fans la Grâce essi-
cace par elle-même on ne peut rien -, &
quec'eft d'elle quese doivent entendre ces
paroles de Jesus-Chrift : fine me nihil po-
te ssis facere: vom ne pouvez, rien saire fans
moi; ces deux Ecoles s'élèveront contre

eux,
loading ...