Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 396
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0488
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
^6 REM AR E S
cile de voir que c'est en ce sens que les
Papes l'ont déclarée hérétique, & con-
damnée comme telle.

L'autre sens est, qu'il arrive quelque-
fois que des juftesmême, qui ont quelque
volonté,mais imparfaite,& qui font quelque
esfort, mais trop foible ; n'ont pas alors un
pouvoir entier & prochain de garder quel-
que Commandement de Dieurla Grâce & le
secours qui leur devroit donner ce pouvoir
prochain & achevé,ne leur étant pas donné.

Et cette doctrine étant réconnuè par
toute l'Ecole de Saint Thomas & de Saint
Augustin pour très-Catholique, & pour
celle de ces saints Docteurs: il est visible
que ce n'est: pas là le senfm obvias auquel
l'Eglise a condamné la prémiere des cinq
propofîtions.

L'on ne peut pas croire que Monfîeur
de Paris ait ignoré cette distinétion. Et
ii n'est pas difficile de voir ce qui l'a em-
pêché de s'en servir, & ce qui lui a fait
prendre une autre route pour trouver oc
marquer le mauvais sens des cinq propo-
fîtions, sans s'expliquer que par des ter-
mes vagues qui ne definissent rien. Il é-
toit peut-être trop proche de la Cour, pour
parler clairement} & pour ne pas trouver
des sens hérétiques dans un Livre qu'on
vouloit qu'il condamnait.

Pour être pleinement convaincu de l'in-
justice de ceux qui ont dresse la Censure

de
loading ...