Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 403
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0495
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'ORDONNANCE. 40 ?

Resfe-t-on efsectivement à la Grâce? de-
mande- t-il. Puis il répond ainsi : Il faut dis-
tinguer diverfes sortes de Grâces : car il y en
a d'extérieures, auxquelles il n'y a point de
doute tjiton ne refisle.. Pour LES INIE-
RIEVRES, ou elles sont Grâces de Cefyrit^
telles que font les bonnes pensées &C. C?" cel-
les-Va peuvent être regardées, quant ace point
de resislence, comme étant de même condi-
tion que les Grâces extérieures. é.. eu bien ces
G races sont G races de volonté; on peut en-
core en mettre de deux sortes ; les unes qui sont
soibles) C7~ les autres qui sont fortes. Pour
celles qui sont saibles, ON Y RESISTE,
C7* on empêche l'esfet qu'elles devroient avoir
si elles trouvaient un sujet en qui il y eut moins
d'obftacles.

Ensuite parlant des Grâces qu'il appel-
le fortes, il fait cette demande: ne resifte-
t-on jamais k ces dernières Grâces, Et voicy
comme il y répond. Si par le mot de refif-
ter on entend arrêter l'esset de la Grâce, il eft
certain qu'on n'y resifle jamais : mais fi on prend
le mot de re sinance pour le mot'd'oppofitionO"
de combat de lapart de la volonté, IL NY A
POINT DE GRACE A QVI ON NE
RESISTE.. On peut encore ajouter QV'ON
RESISTE k la Grâce , même la plus sor-
te. .. i en ruinant par le péché l'esfet qu'elle a-
voit produit en nom. Un peu après il re-
connoït des Grâces intérieures, inesfica-
ces, qui donnent de bonsdeslrs, mais a-

Cc z vec
loading ...