Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 404
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0496
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
404 REMAR CLU E S

vec lesquelles on ne sait jamais le bien au-
quel elles nous excitent, 6c auxquelles
par consequent on resisle toujours quant à
cet esfect.

11 efl donc clair que cet Auteur enfei-
gne très-positivement que l'on refiste véri-
tablement à la Grâce intérieure: & en
quelque sens même, aux plus sortes Grâces:
& que par confequent sa doctrine eft très-
opposée à celle qui a été condamnée dans
la féconde des cinq propositions.

La troifiémede ces propofitions eft-cel-
le- Cy : Pour mériter O" pour démériter en Vétat
delà nature corrompue, on n'a pdi besoin d'une
liberté qui [oit exempte delà necejfité: mavs la
liberté qui exempte de contrainte, fufsit. Vo-
yons, fi l'Auteur de VExposition n'y ensei-
gne pas une doctrine toute contraire à cet-
te héréfie. Après avoir montré comme la
Grâce la plus forte & la plus efficace ne
donne nulle atteinte à nôtre liberté, mais
qu'elle l'établit, la fortifie & la perfecf ion-
ne: il reconnoït très-expresfement en cet
état une liberté d'indifférence, avec la-
quelle nous méritons ou nous déméritons.
Bien qu'il [oit vrai, dit-il, que l'indifférence
Jbit la cowpagne inséparable de la liberté dans
Vétat de la nature corrompue' \ & en expli-
quant ce qu'il faut entendre par cette in-
difsérence j Elle conftfie, pourfuit-il, en ce
que la volonté, lors même qrfelle efl mue' &
poujsée par la Grâce, a toujours le pouvoir de
loading ...