Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 405
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0497
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'INSTRUCTION. 4oj

refisser^ & de ne point faire le bien auquel la
Grâce l'applique^ ou même de faire le mal qui
lui ejl oppofé. Et plus bas: Quoy que cette
indifférence dans l'état de la nature corrompue,
[oit y comme nom venons de dire, infeparablëde
la liberté^ ausfi bien que du mérite du DE'
MERITE... DE SORTE QVE l'hom-
me ne soit pdi en état de mériter ou de démé-
riter , qu'il ne soit en même temps dans cette
indifférence.

Où il est visible que l'Auteur se déclare
ouvertement contre l'hérésie de la troi-
siéme proposition, bien loin de la soute-
nir ou de la renouveller. Expliquant
en suire comme la volonté, quoi que dé-
terminée par la Grâce, n'agit pas néces-
sairement, mais librement: ilconfesTelui-
même qu'une necessité absoluë, qui lui 6-
te le pouvoir de s'opposer au bien auquel
la Grâce le porte, ell contraire à la liber-
té de l'état où nous sommes.

Enfin il avoue que l'indissérence au bien &
au mal, qu'on appelle indisférence de contrarie-
té % 0" l'indisférence a agir ou ne p<u agir,
qu'on appelle indisférence de contradiHion.. sont
des preuves de la liberté. N'est-ce pas des-
avoùer formellement latroisiéme des cinq
propositions?

11 n'est pas moins opposé à la quatrième.
La voicy : Les Demi- Pelagiens admettaient
la nécefsué d'une Grâce intérieure prévenante
pour chaque attion^ même pour le commencement

. Ce 5 de
loading ...