Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 415
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0507
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR L'ORDONNANCE. 4i;

sentimens de ces Auteurs & de tous les vé-
ritables disciples de Saint Augustin, qui
ont appris de ce Saint Docteur qu'on doit j^j"*
enseigner & prêcher au peuple la doctrine sersev,
de la Prédestination & de la Grâce, quel-
que scandale même qui en arrive.

2. Monseigneur blâme ceux qui ose-
roient penser que Saint Augustin ait excé-
dé en loutenant la Grâce victorieuse. Il
fait l'Eloge de ce Docteur incomparable :
& il veut avec nôtre Saint Pere, & les an-
ciens Papes, que ce soit de Saint Augus-
tin , qu'on apprenne ce que l'Eglise Ro-
maine tient touchant la Grâce & le Libre-
arbitre. Qj£on se garde bien, dit Monfei-
gneur, de penfer que les Sts.Pères, qui nom
ont donné ces vé'ritez, saintes, O"en particulier
Saint Augustin, ayent excédé^ puis qu'au con-
traire les Papes déclarent que ce Pere dans sa
doBrine toujours approuvée par lèurs Saints
Prédecejseurs ; n'a jamais été atteint du moin-
dre (oupcon desavantageux: C7" bien loin qu'il
y ait rien d'excejsif dans ses derniers Livres5
dont les ennemis de la Grâce ont paru les plus
émeus j ce sont ceux ou Hormifdas savant
?aye a voulu principalement que l'on apprit sur
la G race O*surle h tbre- arbitre les sentimens de
VEglise Romaine, c^eji-a-dire, ajoute^t-il9
ceux de l'Eglise Catholique. Ces paroles du
saint Pontife Hormifdas, quun ancien Conci"
le de Confefseurs bannis pour la soi, a opposées
a tous ceux qui manquant de ress>ett pour les

Oh-
loading ...