Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 420
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0512
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
42o REMAR Q^U E S

sent singulierement, comme Monseigneur
fait, le besoin que nous avons d'un secours
qui nous donne un pouvoir qui ait son esfet,
pojfîbtlitatem cum effessu?

Monseigneur raisonnant donc sur la né-
cessité de la Grâce efficace, comme Saint
Auguslin, Jansenius, & les autres Disci-
ples de ce grand Maître en ont raisonné :
& voulant que son peuple croie avec eux
que nous ne pouvons rien sans une Grâce
qui nous donne non seulement le pouvoir,
mais aussi l'effet : sa Grandeur n'a t-elle pas
révoqué évidemment la Censure, par la-
quelle elle venoitde condamner cette pro-
position comme impie & comme héréti-
que: Que les jufies qui tombent, n'ont peu la
Grâce, sans laquelle on ne -peut rien?

Car si, comme Monseigneur l'avoue,
les justes ne sauroient se soutenir dans la
justice, sans la Grâce qui opère le vouloir
& le faire i c'en:-à-dire, sélon ce qu'il dé-
clare lui-même, qui donne non seulement
le pouvoir, mais encore Y esfet: il est clair
que ces justes se seroient soutenus & ne se-
roient pas tombez, s'ils avoient eu cette
Grâce 6c que ceux qui tombent, ne l'ont
pas reçue.

7. Après que Monseigneur a eu la bon-
té de nous instruire de la nécessité de cet-
te Grâce, pour fuir le mal & pour faire le >
bien, & même pour les commencemens
du salut, en nous disant en abrégé ce que

Jan-
loading ...