Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 432
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0524
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
432 REMAR Q^U E S
blement scduit, quand il s'est imaginé ,
ou qu'on lui a fait croire, qu'il avoit dé-
couvert l'hérésie Jansenienne, c'est-à-dire,
comme il s'explique lui-même, l'erreur de
ceux qui ont abusé de la doElrine de la Grâce,
tn tirant de [on esficace des consequences outrées i

Comme jusqu'à present Monsieur de Pa-
ris n'a rien dit qui fasse connoïtre quelle
esi cette erreur qu'il se vante d'avoir dé-
couverte ; ni en quoy consiste l'abus qu'il
s'imagine qu'on a fait de l'esficace de la
Grâce j ni quelles sont ces consequences
outrées, qu'il dit qu'on en a tirées: en
quelle consusion ne faut-il pas que ce Pré-
lat tombe, si les disciples de Saint Augus*
tin le défient, comme ils sont en droit de
le faire, d'en marquer distinctement une
seule, qui ait été avancée & soutenuë ou
par Jansenius ou par l'Auteur de PExpofi-
îion^ ou par aucun de ceux qu'on prétend
être Jansenistes ?

S'il dit que par ces consequences outrées
& par l'erreur qu'il a découverte, il n'en-
tend que les cinq propositions : &: que par
ceux qu'il aceuse de les avoir tirées de l'es-
sicace de la Grâce, il a voulu marquer
Jansenius, l'Auteur de l'Exposition, & les
autres soi disant disciples de Saint Augus-
tin; il ne se tire pas par-là d'embarras &
de confusion, mais il s'y jette davantage.
Et on le défiera plus que jamais de mon-
trer que cet Evêque ou cet Auteur, ou

au-
loading ...