Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 440
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0532
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
44o REMARQUES

Prefîdent du Grand-Collège l'a sait imprimer avec
un Mandement par lequel il l'adopte en qualité de
Grand-Vicaire de Bolduc. Mais comme son Man-
dement ne contient rien de particulier, & que
l'on y remarque seulement que le principal ufage que
ce Docteur prétend saire de cette Ordonnance, eft
de la donner pour une preuve que le Jansenisme n'eft
pas un phamôme : ce qu'on a afTez ruiné dans les Re-
marques, on se contentera de lui dire qu'en adop-
tant l'Ordonnance de Monlieur de Paris pour ap-
puier une illusion aussi reconnue &aussî ridicule que
que celle de l'héréfîe Jansenicnne, il n'a fait ni plaisir
ni honneur à ce Prélat, qui voudroit, comme on a lieu
de le croire, que son Ordonnance n'eût jamais paiû.

D'ailleurs la réputation de ce Docteur n'en fera
pas concevoir une grande eftime. L'on sait qu'il a
été autrefois un des défenseurs de la Grâce & delà
Morale de Jcsus-Chrift en l'univerfité deLouvain.
Mais nous apprenons avec beaucoup de douleur qu'il
a abandonné le parti de l'une & de l'autre; & qu'il
n'emploie son érudition, fes talens & fon crédit,
que pour accabler, s'ilpouvoit, ceux qui demeurent
sermes à enfeigner&'à foutenir les fentimens qu'il
a lui-même enfeignez" & soutenus pour la defenfe
de la Grâce & de la Morale: & pour faire donner à
ce qu'on nous dit, les Leçons à des gens qui n'ont
ni la feience ni les autres qualités des grands hom-
mes qui ont rempli ci-devant avec honneur les Chai-
res de cette illuftre Académie.

Tout cela ne lui acquiert, point de réputation : &
donne à tous ceux qui confervent encore de l'amour
& du relpcâ pour lui, le chagrin de voir qu'il ne fait
pas un meilleur ufage des lumières & des talens que
Dieuluiadonnez. C'eftàquoi ils le conjurentde fai-
re une serieufe reflexion dans la confiance où l'on eft,
qu'il a encore aflez de fentimens de confciencc &
d'honneur pour rentrer dans fes prémieres voies. Ce
retour lui fera autant glorieux devant Dieu & devant
les hommes, que fa desertion lui a attiré de reproches.

F I N
loading ...