Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHE 9.

Tête juvénile cypriote.

Hauteur o,mi6. Pierre calcaire, d'un grain tendre, patinée en rouge-brun. Pas de restaurations.
La couronne qui ceint la chevelure porte des traces de couleur rouge-brun. — Autrefois dans la collection
Pérétié, à Beyrouth; depuis, dans la collection Piot, à Paris.

Nous avons ici un spécimen excellent de la sculpture archaïque de Cypre. On sait que
cette sculpture ne s'est pas développée spontanément, mais qu'elle a vécu d'emprunts faits
à l'art des pays étrangers. La tête Jacobsen date évidemment de l'époque où l'influence des
modèles grecs était prédominante en Cypre, et son auteur a su, mieux que beaucoup d'autres,
reproduire avec exactitude et pureté, dans tous ses traits essentiels, un type hellénique de la
fin du VIe siècle, encore antérieur aux sculptures des frontons d'Egine. On ne saurait dire quel
est le personnage que représente cette tête. M. Frôhner a cru reconnaître en lui Apollon, mais
c'est une conjecture qui demeure fort incertaine: la présence de la couronne, qui peut d'abord
sembler la justifier, n'a rien de significatif, car les Cypriotes ont fait grand usage de cet attribut
et nous le voyons souvent orner chez eux les portraits de simples mortels.

Catalogue n° 1021. Publié par Frôhner: Collection Eugène Piot, 1890, pi. 1, n° 14.

14
loading ...