Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 50
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0058
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
l'autre à Richmond (i) ; puis celle de la villa Albani (2), reproduite à la fig. 25/26; une tête du Musée
des Thermes (3); une tête colossale de la villa Borghèse(4); enfin une tête du Latran (5) et une
autre qui appartenait autrefois au sculpteur Steinhàuser (6).

Fin

Fig. 26

Si nous examinons les
reconnaissons aussitôt que nous
même école d'art. Pouvons-
C'est un malheur qu'on n'ait
cune des statues auxquelles
connaissance aurait pu nous
termination de l'école en ques-
malgré l'absence des statues,
suffisantes pour résoudre le
haut (7), que les têtes dont
tent la plus grande ressem-
les pieds de miroirs trouvés
aux environs, et qui, sans
sur place (fig. 28). Tout
en possède des exemplaires (8).

Fig. 27

monuments énumérés ici, nous
avons affaire aux produits d'une
nous la localiser avec précision ?
retrouvé, que je sache , au-
s'adaptaient ces têtes; leur
faciliter singulièrement la dé-
tion. Peut-être cependant,
possédons - nous des données
problème. J'ai déjà dit plus
nous nous occupons, présen-
blance avec celles qui ornent
principalement à Corinthe et
aucun doute, ont été fabriqués
musée un peu considérable
La forme particulière de la

(1) Michaelis /. c. p. 634, no 53.

(2) Elle sera reproduite dans la prochaine série de XEinzelverkauf. Placée au haut d'une colonne du jardin, entre le casino et
le café ; le nez et le buste paraissent modernes ; le marbre m'a semblé présenter une fissure transversale.

(3) fig. 27. D'après une photographie de Moscioni n° 6163. Je n'ai pas vu l'original.

(4) Caméra VI, n° CLXXXVI. Moderne : Cou, buste, nez et une grande partie du sommet et du derrière de la tête. Marbre à
grains fins et fortement bleuâtre. Mauvais travail ; les pupilles sont indiquées.

(5) Benndorf-Schône no 70.

(6) Citée par ïîenndorf-Schone /. c. ; plus tard vraisemblablement transportée à la Vigna Iielardi et identique avec l'une des deux
têtes Matz-Duhn 1698 ou 1699 ; emplacement actuel inconnu. — Këpp (dans l'article précité des rom. Mitt. d. Inst. 1886, p. 200 et suiv.)
met à tort dans cette série l'Athéna sans casque de Madrid (Friederichs-Wolters 214, "Journ. of hell. stud. 1884, pi. 45) qui est plutôt voisine
des sculptures d'Olympie; l'Erinna de la villa Albani n" 63, que Furtwangler (Meisterwerkc, p. 90) place avec bien plus de raison dans le
voisinage de son Athéné Lemnia (j'en ai sous les yeux de grandes photographies destinées pour <Brunn-Bruckmann>) ; la tête Torlonia 54,
sur laquelle j'ai déjà dit le nécessaire (dans V'Einzelverkauf n° 435/436), et enfin la tête Torlonia 496, qui appartient à une série voisine,
mais distincte (voir plus loin).

(7) Cf. le texte des planches 7 et 8, p. 11 et 12.

(8) Cf. de Ridder, Catalogue des bronzes de la Société archéologique d'Athènes, 1894, p. 36 et suiv., et la bibliographie citée à cet
endroit. — Quelques unes des pièces qui se trouvent à Athènes ont été reproduites en photographie par l'Institut archéologique allemand
(A. V. 69—72, 87 ; N. M. 257, 258, 288, 289). Notre reproduction a été faite d'après la photographie N. M. 288. Ce miroir, il est vrai,
provient, dit-on, d'Athènes; voyez pourtant les remarques suivantes (note i).

50
loading ...