Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 69
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0077
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
-ette tête d'un type d'Athéné représenté par une statuette d'Epidaure (i); les deux monuments

Se ressembleraient par l'inclinaison de la tête, si caractéristique, l'aspect du casque, l'arrangement
es cheveux et la forme du visage. Pour ma part, je ne puis trouver d'anologie que dans
lriclinaison de la tête ; pour tout le reste, la statuette d'Epidaure, ainsi que la réplique qu'en

Possède le musée du Pirée, sont d'une exécution si sommaire, qu'elles ne peuvent servir de base

a une identification.

F'g- 38

En tout cas, la forte inclinaison de la tête sur le côté est le point caractéristique, d'où

ous devons partir, si nous voulons identifier la statue avec quelque œuvre de l'époque de Phidias,

H e nous connaissons grâce à d'autres sources monumentales ou littéraires. Parmi les monnaies

ce temps qui semblent reproduire des statues, certains types d'Athéné présentent ce détail.

°us pouvous distinguer plusieurs groupes: i° les monnaies à l'effigie de la Promachos déjà

entionnées; 2° le type Imhoof- Gardner /oc. cit. Z, 8, 9, 10, 13; 30 le type Imhoof- Gardner

n 10, que Furtwàngler identifie à tort, à mon avis, au type précédent. La monnaie du

>Pe n° 3 concorde, dans les parties essentielles et surtout dans la pose du bras, avec la statuette

^pidaure déjà citée. Quant au type monétaire n° 2, je ne lui connais aucun pendant plastique.

ntin, à l'appui d'une comparaison avec la Promachos (type n° 1), on pourrait invoquer les fortes

tensions de la tête et la matière même dont elle était faite (la copie de Jacobsen reproduit

tainement un bronze) ; mais je n'ose plus émettre cette opinion avec la même assurance

1 autrefois. Qui sait en effet si le graveur inhabile n'a pas adopté l'inclinaison sur le côté par

P^ commodité, comme cela arrive si fréquemment, pour échapper aux difficultés d'une représen-

'°n de face? La tête Jacobsen d'ailleurs a une expression trop passionnée, trop violente et

P agressive, pour être rapprochée de la figure paisible de la Promachos (2).

Jusqu'ici j'ai fait mention à diverses reprises du caractère phidiasique de notre tête, sans
PPorter des preuves à cette assertion. J'ai déjà fait remarquer plus haut que c'est dans les œuvres

(1) Athen, Kentrikon. Kawadias 274.
r W Je ne puis rien dire de la statuette en bronze d'Athéné trouvée à Coblenz et acquise par le musée de lioslon, que Sal. Reinach

comme une reproduction exacte de la Promachos {Comptes rendus de l'Académie des Inser. et Belles-Lettres XXIII, p. 313; Arch.
**"*■ «895, p. 245).

S
loading ...