Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 74
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHE 44.

Tête de jeune homme.

Provient d'Italie. Hauteur: 0,25 m. Elle appartenait à une statue. Le nez et les lèvres sont restaurés.
Le marbre est encore enduit d'une croûte compacte de terre. Des traces de coloration rouge ont subsisté sur
les globes des yeux. Les chairs du visage ont été polies a l'époque antique.

Nous ne sommes pas encore en état d'assigner cette tête à une école d'art déterminée.
Il y a toutefois quelques sculptures de la moitié du 5e siècle qui lui sont apparentées par cer-
tains détails de style. La forte inclinaison de la tête vers l'épaule, l'ovale du visage rappellent
la tête bien connue de Bologne que Furtwàngler identifie avec l'Athéna Lemnienne de Phidias.
Par la forme du crâne, entouré d'un bandeau, elle offre quelque analogie avec la tête de la
statue de jeune homme de Stéphanos. La chevelure enfin — autant qu'on en peut juger
d'après le mauvais état de ce marbre et son exécution hâtive — est traitée de la même manière
que dans l'Apollon de Cassel. Sans avoir eu communication de mes observations, Furtwàngler ( 1 )
a émis, touchant le style, une appréciation identique à la mienne ; cependant, il me paraît prématuré
d'en conclure, comme le fait ce savant, que notre tête doive être rangée parmi les œuvres des
débuts de Phidias.

L'exécution de cette tête laisse, comme nous l'avons dit, beaucoup à désirer. Comme
l'indique le poli des parties molles, elle date approximativement de l'époque des Antonins.

Catalogue n° 1095 A.

(1) Meisterwerke p. 737 et suiv.

74
loading ...