Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 76
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0084
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 46.

A. Fragment d'un relief funéraire.

Acquis à Rome. Hauteur: 0,50 m; largeur: 0,62 m. L'épaisseur varie entre 0,04 à 0,05 m; toutefois,
il semble bien que le relief a été taillé verticalement sur sa face postérieure et que la pierre était primi-
tivement plus épaisse. Le marbre n'a certainement été aminci qu'à l'époque moderne. En effet, au bord gauche
et à la cassure inférieure, on aperçoit un mince sillon que le ciseau a tracé dans sa marche, et, comme ce sillon
court par dessus la patine, qu'il se trouve, en outre, au bord inférieur, cassé, il nous fournit la preuve que
cet amincissement n'a pu s'effectuer à l'époque ancienne. Sur le bord supérieur, à gauche, on remarque un
trou à crampon d'environ 0,055 m de long, 0,02 m de large et 0,025 m de profondeur. Ainsi que nous l'avons
établi, le relief était beaucoup plus épais à l'origine ; il est dès lors probable que ce trou servait à fixer une
palmette qui devait couronner la stèle et qui avait été travaillée séparément. Le nez et la lèvre supérieure sont
restaurés. Le marbre, d'un gros grain, est scintillant et légèrement bleuâtre. D'après Furtwàngler (1), il
proviendrait de Naxos. L'humidité l'a fortement détérioré.

Bien que ce relief ait été découvert à Rome, il est toutefois certain que nous avons
affaire à un original dû au ciseau d'un maître ou plutôt d'un habile praticien grec. Si l'opinion
de Furtwàngler, quant à la provenance du marbre, venait à être confirmée par des recherches
compétentes, nous aurions là un exemplaire précieux de la manière propre à l'école de Naxos
du milieu du 5e siècle. Son style est d'ailleurs purement attique; la tête présente certains traits
qui me rappellent beaucoup le Discobole myronien. Le motif était probablement analogue
à celui des stèles d'Alxénor (2) et de Naples (3). Un tenon métallique dans le champ à droite
avait peut-être quelque rapport avec l'attribut de la main gauche.

Catalogue n° 1042.

(1) Meisterwerke p. 719, note I.

(2) Brunn-Bruckmann, 41 b.

(3) L. c. 416.
loading ...