Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 135
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0143
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Fragment d'un bas-relief grec.

Provenant d'Athènes. Hauteur, o,m88; largeur maximum, O,m2$S; épaisseur, 0,mo8—o,mio. Brisé en haut
et a gauche. Marbre pentélique. Traces de rouge à l'œil, à la commissure des lèvres, à l'oreille, à la main et
u chiton de la femme, aux cheveux et à l'œil du masque. Les traces de couleur bleue sur l'himation et de vert
Ur 1 himation et en haut du pilastre sont apparemment modernes.

Au premier coup d'œil, ce fragment rap-
pelle à la mémoire le fameux relief « des acteurs »,
découvert au Pirée(i). Mais, en y regardant plus
attentivement, on constate, d'après sa chevelure et
son vêtement, que le personnage est une femme.
^Ue porte à la main un masque tragique. Ce ne
Peut guère être Melpomène, vu qu'on n'a pas en-
core rencontré jusqu'à présent le masque comme
attribut des Muses avant l'époque hellénistique.
^-'n pense alors à Tragôdia, personnification qu'on
retrouve également, en ce temps, dans divers pro-
duits des arts mineurs. Ce fragment pourrait donc
Provenir d'un bas-relief votif, consacré à Dionysos
Par un poète tragique vainqueur, ou bien de quel-
que représentation dans le genre du « relief de Phi-
Jlscos » au Lateran (2) ou du relief d'Euripide à
°nstantinople, qui est d'époque plus récente (3).
aPrès les caractères de l'exécution, je ne vou-
rais pas faire descendre le fragment de Copen-
ague plus bas que le milieu du IVe siècle.

Catalogue (1907), n° 233.

(1) Svoronos-Barth, Das Athener Nationalmmeum, pi. LXXXII,
Soo. Mélanges Perrot, p. 307 sqq. (Studniczka), avec la bibliographie,

(2) Benndorf-Schone, 245.

(3) Cf. Sieveking, Appendice à la Litteraturgeschichtc de Christ 4.

Fig. 73

136
loading ...