Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 166
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0174
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHE ii8.

Petite tête de jeune homme.

Trouvée en 1857 à Trianta dans l'île de Rhodes, plus tard en la possession du général E. Haug, à Rome.
Hauteur, om, 175. Marbre grec à grain fin. Pas de restaurations. Provient d'une statue. Simplement dégrossie au revers.

Cette tête a été appelée Hélios par son premier éditeur, à cause des sept trous qui se suivent
obliquement sur le crâne et qui auraient été destinés à recevoir des rayons de bronze. Cependant, à
mon dernier examen du marbre, je m'étais pris à douter que les trous fussent vraiment antiques.
L'expression individuelle de la tête, particulièrement sensible dans la vue de profil, fait qu'on se de-
mande si la tête a été classée comme il faut, et si elle n'est pas plutôt un portrait. Schreiber, dans le
passage cité ci-dessous, l'a aussi comprise de cette façon et a voulu reconnaître en elle (d'ailleurs sans
raisons suffisantes) Héphaistion. La Glyptothèque Ny-Carlsberg possède une autre tête, un peu
plus petite, un portrait également, provenant d'Egypte (n°. 453; Griech. und r'om. Portraits, 577),
laquelle est apparentée de près à celle-ci au point de vue du style, notamment pour le modelé adouci
et fondu des yeux. Cette sorte d'effacement du ferme contour plastique fut en faveur surtout dans
les ateliers d'Egypte, sans d'ailleurs être particulière à ce pays. La parenté de notre tête avec celle de
YApoxyoménos, qu'a soutenue un autre savant, ne me semble pas évidente; il y aurait plus d'analogie,
comme me le rappelle M. Lechat, avec XAgias de Delphes. Cette tête, d'une exécution vivante, est
une œuvre originale, du commencement de la période des Diadoques.

Catalogue (1907), n° 262. — R'ôm. Mitt., II, 1887, p. 159 sqq., pi. VII—Vlla (Hartwig); Bullettino comu-
nale, XXV, 1897, p. 140, note 1 (Amelung); Schreiber, Bildnis Alexanders des Grojien, p. 75, note 20, et p. 288.
loading ...