Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 201
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0209
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 146.

Fragment de relief avec figures féminines.

Hauteur, on\9i ; largeur maximum, ora,2 5. Acquis à Rome. La plaque est complète à droite, en haut, et
en bas près de l'angle; elle est brisée à gauche; le revers est tout à fait lisse. Marbre pentélique.

Ce fragment provient, semble-t-il, d'un grand bas-relief votif. A gauche s'est conservé le
bras gauche d'une figure assise, apparemment Déméter, tenant un grand flambeau. Celui-ci montait
jusqu'au bord supérieur du bas-relief; deux tenons, au-dessus de la tête de la jeune fille la plus
élevée, le rattachaient au fond. Le chœur de jeunes filles qui s'approchent pour adorer la déesse,
portent également l'attribut de leur patronne entre les mains. Leurs têtes sont ornées de couronnes.
Le feuillage qui compose celles-ci, n'est pas assez nettement caractérisé pour que l'on puisse déter-
miner la plante avec certitude; cependant nous devons reconnaître ici, très vraisemblablement, les
couronnes de myrte qui étaient d'usage dans le culte de Déméter (1). Il est impossible de qualifier
ces jeunes filles de mystes, c'est-à-dire d'initiées participant aux mystères d'Eleusis, car elles devraient
alors porter les fiâxx01, les faisceaux de branches de myrte (2). Il faut donc plutôt y voir de sim-
ples servantes de la déesse.

Ce fragment, d'un fin travail, est une œuvre grecque du IVe ou IIP siècle. A remarquer
que le coin des yeux a été, à l'aide du foret, profondément creusé, en vue d'ajouter à l'effet pittoresquet.

Catalogue (1907), n° 143.

(1) Cf. H. G. Pritifjsheim, Archàologische Beitràgt zur Geschichte des eleusinischtn A'ulls, p. 14 sqq.
(1) Cf. Pringsheim, /. /., p. 16 sqq.

201 27»
loading ...