Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 15a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0247
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Fig- 3-
A: Trabes compactiles. M: Mutuli. C: Cantherii. F: Columen. T: Tcmphi.

revêtement fixé uniquement de face, ont conclu de la phrase supra ea (antepagmenta) tympanum
fastigii conlocetur à un tympan tout à fait plat, dressé à l'extrémité même des mutuli (i 11). Cela
peut être arrivé quelquefois, quand les remplages étaient faits tout en bois; mais telle n'était
pas la règle, car Vitruve réclame en première ligne un tympan maçonné. Dès lors cette maçonnerie
devait être posée, par devant, sur les deux poutres d'architrave, juste au dessus de l'axe de la
colonnade, et, par derrière, sur le mur même du temple.

Le faîtage, columen(i 12), repose sur la pointe des deux tympans. 11 avait, naturellement,
même saillie que les mutuli. Il se composait, comme en témoignent quantité d'urnes funéraires et
de couvercles de sarcophages (113), d'une grande poutre dont les deux arêtes supérieures étaient
abattues — ce sont les xaraqpoQà du xoQvcpaïov de l'inscription de la Skeuothèque(i 14) —pour
que les extrémités supérieures des cantherii y fussent mieux assises.

Les cantherii sont des chevrons inclinés, faisant saillie, et dont la saillie demeure visible
par en dessous. Sur ce point, je crois pouvoir renvoyer à l'explication donnée par moi dans ma
Puteol. Bauinschrift, p. 746. Je me contente ici de transcrire la très juste interprétation de Piranèse,
que je ne connaissais pas encore à cette époque: cantherii sunt tigna, quae a columine, cui in-

(111) Par exemple, Rode, Genelli, Stieglitz, etc. Galiani admet, à la partie postérieure, un comble en croupe au lieu d'un fronton,
(cf. plus bas, tertiarius).

(112) Le sens exact du mot avait déjà été reconnu par Jocundus et Philander; mais plus tard il a été de nouveau mal compris, par
Reber entre autres, trad. de Vitruve, p. 104 (cf. Wiegand, Puteol. Bauinschr., p. 714M). Durm aussi l'a mal interprété (Handb., II2, p. 40).

(113) Cf., par exemple, Berlin, Catal, n° 1238; Wiegand, Puteol. Bauinschr., p. 720, fig. 5 et 6.

(114) C. I. A., II2, 1044, I.45 sqq.; Dittenberger, Sylloge, 352; Wachsmuth, Stadt Atlien, II, 1, p. XV; Fabricius, Hernies, XVII,
p. 551 sqq. et Berl.phil. Woch., 1884, p. 1118; Dorpfeld, Ath. Milth., VIII, pi. VIII-IX, p. 147 sqq., et Olympia, II, I, p. 9, pi. XVI.
loading ...