Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 22a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0254
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
.^'"V palmettes noir. Ce grillage avait été dessiné à

Rome, avant de passer au Musée Ny Carlsberg;
à cette époque il avait encore à la partie su-
périeure trois fourches à trois dents, appareils de
protection contre les oiseaux: elles étaient repro-
duites sur un dessin de YApparatus de l'Institut
allemand à Rome, n° 1122.

Il existe à Sienne, au palais Chigi, un bas-
relief en terre cuite dont le fronton paraît avoir
porté une ornementation ajourée analogue: cf.
l'esquisse ci-jointe, fig. 1 1 (6).

A la figure ailée on a restauré le bas du
ventre avec une partie de la fesse, les doigts de
la main gauche. Visage rouge, cheveux bruns, ob-
jets de parure jaunes, ailes rouge clair, manteau et ceinture rouge foncé. Très bonne conservation des
parties inférieures du vêtement et des pieds. Certains morceaux plus récents, au Musée des Thermes
de Dioclétien, témoignent d'un emploi analogue de figures ailées dans un ensemble architectonique.
Fragments de la même famille, à Berlin :

a) Cymaise (fig. 1 2). Dessin restitué par F. Graeber d'après trois fragments, qui n'ont gardé
que peu de traces de couleurs. Le premier mesure o,m46 en hauteur, o,mi7 en longueur; le
deuxième o,m2Ô5 en hauteur, o,m3i5 en longueur; le troisième o,m 24 en hauteur, o,m2o. en
longueur. D'après cela, la hauteur du morceau complet devait être deo,m46 environ. La bande
supérieure était noire; la deuxième, rouge, ainsi que les intervalles entre les moulures verticales,
et ainsi que le tore sur lequel ces moulures reposent.

b) Grillage (fig. 13). Dessin restitué par Graeber, d'après deux fragments qui ne se rac-
cordent pas. L'un mesure o;m 25 longueur, o,m 19 en hauteur; l'autre, o,m 43 en longueur,
o,m 29 en hauteur. D'après cela, la hauteur du morceau complet devait être de o,m5o environ.
Feuilles des palmettes rouges; centre des cercles bleu; lignes qui cernent les dessins d'ornements
rouges et noires; bordure inférieure à ondulations noire.

pi. 174, 1 IV. Pièce d'angle d'une cymaise de fronton. Provenance: Cervetri. Catalogue (1898): H. 46. —

Planche 174, 1.

Longueur, o,m 34; hauteur, o,m 14. Argile claire avec parcelles noires. Faibles traces de couleur
rouge sur la surface plane derrière la tête, et de couleur noire et rouge sur le dessous. Le morceau
est cassé au milieu. La tête devait faire saillie en dehors du toit d'au moins o,m 24; car on reconnaît
sur toute cette longueur des restes de peinture (traces en forme de cercles). En revanche elle
ne dépassait le rampant que de o,m05: c'est encore les restes de couleur qui nous renseignent
là dessus. Le trou est moderne. La tête de bélier n'est pas percée. — Pour l'emploi des têtes
de bélier dans l'architecture, cf. Winnefeld, jç. Winckelmannsprogramm de Berlin, 1899, p. 19 sq.
A ajouter la belle tête de bélier en trachyte, provenant d'un tombeau de Vulci, aujourd'hui à
Florence, Museo archeologico (hauteur, o,m 21 ; longueur, o,m34); il ne m'a été permis d'en prendre
ni dessin ni photographie. Cf. aussi l'urne noire des Notizie degli scavi, 1885, p. 500 sqq. (Milani)i
provenant d'un tombeau du VIe siècle. La cymaise du musée Ny Carlsberg se rapproche beaucoup
de la tête 1, pi. I, Winnefeld; mais elle est d'un dessin plus juste, notamment pour les naseaux
et les yeux.

(6) Hauteur, 0,11140 environ. Temple, à l'intérieur duquel sont assises, sur une estrade, deux déesses voilées, vues de face, tenant
toutes deux de la main gauche un oiseau sur leur sein, la main droite posée sur leurs genoux. A droite, un joueur de flûte debout; à gauche,
un cithariste également debout; tous deux voilés, vus de face, arrivant seulement jusqu'à l'épaule des déesses.
loading ...