Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 38a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
loppé d'un ample himation, le haut du corps est nu; les pieds sont chaussés. Elle a près d'elle
sur sa jambe gauche, une colombe; un second oiseau plus grand est posé près de l'extrémité
des ailes du personnage, sur la pente postérieure du toit. Costume, ailes, attributs indiquent qu'il
s'agit d'une Lasa, être divin appartenant au cycle d'Aphrodite (Turan), que l'on rencontre princi-
palement sur les miroirs étrusques, en nombreux exemplaires.

Un grand trou percé dans le couvercle témoigne que le sarcophage a été pillé à l'époque
romaine.

Le monument dans l'ensemble peut être regardé comme un des meilleurs échantillons de
ce genre, qui est fort répandu dans l'Etrurie méridionale. Le travail encore quelque peu sévère,
la qualité du style, le relief plat, enfin la forme du couvercle permettent de le reporter, avec
grande vraisemblance, au IVe siècle av. J.-C.

Catalogue (1898), p. 337, H. 82. Description (faite peu après la découverte) par W. Helbig, Bull, dell' ht.
1880, p. 144 sqq.

88
loading ...