Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 57a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0292
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 200.

Statuette d'un Dieu Égyptien.

Hauteur O,"1 53. Bronze. Autrefois, déjà en 1857, dans la collection Sabatier. Provenance probable: Thèbes.
Achetée à Paris à la vente Raymond Sabatier en 1890. Travail excellent. Conservation parfaite; la surface du
monument a été nettoyée par un des premiers possesseurs.

La statuette est, comme la statue dont nous venons de parler, une image du dieu Anubis
le protecteur des morts de l'ancienne Egypte. Le dieu figuré, comme d'ordinaire, à tête de chacal
et à corps humain, est assis sur un trône à dossier peu élevé. Il est vêtu de la même manière
que la grande statue (PI. 199); la tête porte la même coiffure; la schenti entoure les reins; la poitrine,
les bras et les pieds sont nus. Les mains sont posées sur les genoux; la droite fermée.

Le monument ne présente aucune inscription; néanmoins on peut en toute sûreté y voir un
des plus beaux produits de Fart Saïte, qu'on connaisse. Il date évidemment de la XXVIe dynastie,
c'est-à-dire du VIP ou VIe siècle avant notre ère. Le travail du monument est d'une grande finesse;
on admire notamment la manière dont les yeux ont été faits: ils sont incrustés; le blanc de l'œil
est peut-être un mélange d'or et d'argent.

Sur le dos du siège, un faucon (ou épervier) aux ailes éployées, gravé à la pointe, symbo-
lise la protection divine. Derrière les ailes apparait de chaque côté un autre signe hiéroglyphiquel
une espèce de plume, qui sert aussi à exprimer l'idée de la protection des dieux.

Gravées au-dessous du faucon, on voit deux figures du dieu Nil, probablement le Nil
du Sud et le Nil du Nord, en train de relier ensemble les deux tiges qui symbolisent les deux
parties de l'Egypte, la Haute- et la Basse-Egypte, auxquelles les eaux de l'inondation du Nil
apportent tous les ans la fécondité et l'abondance. Sur les deux côtés du trône, on observe aussi le
symbole yfî£$ de la réunion des deux tiges, mais sans les deux Nils. Le reste des côtés du siège est
recouvert d'un ornement composé d'écaillés, gravé à la pointe et finement exécuté.

La dimension de la statuette en bronze de la Glyptothèque en fait une pièce unique; les
autres Anubis en bronze qu'on voit dans les musées sont plus petits.

Catalogue (1899): A. 135. Catalogue de la vente Sabatier, p. 37, n°252 avec planche; comp. BRUGSCH
dans la Zeitschrift der Deutschoi Morgenl. Gesellschaft, vol. XIV, p. 10 —11 (Leipzig, 1860).

Ny-Carlsberg II

57
loading ...