Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 66a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0301
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHE 211 A.

Tête d'un Égyptien.

Hauteur actuelle o,m 15. Pierre dure rouge. Fragment d'une statuette dont seulement la tête et une partie
du corps ont été conservés. Travail excellent. Achetée au Caire en 1892. Provient probablement de Memphis
ou des environs. La partie supérieure de la tête, le nez et les yeux ont été mutilés.

La tête, imberbe, porte une perruque à mèches étagées qu'on rencontre souvent pendant
la période memphite ou de l'Ancien-Empire. On compte quinze étages, mais il peut y en avoir eu
davantage, le sommet ayant été en partie enlevé. La perruque cache les oreilles et descend
jusqu'à la bordure des cheveux. Les yeux sont rapportés et formés d'un morceau de quartz blanc
opaque enchâssé dans du bronze de façon à imiter la paupière. Un petit disque de cristal de
roche transparent sert de prunelle. On observe encore, fixé derrière le petit globe de cristal,
un clou de métal de dimensions minimes, produisant l'impression d'un œil vivant. La bouche
et le menton ont été rendus d'une manière admirable et sont heureusement intacts. La cassure
s'est produite à la naissance du cou.

On connaît plusieurs statues et statuettes datant de la période memphite et dont les yeux
ont été faits de la même manière, mais le nombre en est assez restreint pour faire de notre
spécimen une pièce de réel intérêt.

On est tenté à attribuer cette petite tête à la Ve Dynastie.

Catalogue (1899): A. 2.
loading ...