Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 71a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0306
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 212 B.

Stèle égyptienne.

Hauteur o,m 65. Calcaire jaune. Achetée au Caire en 1892. Une partie de la stèle manque. L'exécution
de la stèle est un peu bizarre, mais point mauvaise. La surface n'est pas très-bien conservée.

La stèle ou plutôt ce qui en reste se compose de deux tableaux superposés. En haut
on voit deux tables couvertes de diverses offrandes ainsi que deux vases placés parterre.
Chacun de ces deux vases est entouré d'une tige surmontée d'une fleur de lotus. L'un des vases
se trouve au milieu des deux tables, l'autre à droite.

Dans le tableau inférieur apparaissent deux Égyptiens dont chacun apporte une table
richement chargée de diverses offrandes. D'autres objets ont été attachés au fond des tables au-
dessous desquelles on les voit pendre : ce sont, à gauche, des boutons de lotus et, à droite, à ce
qu'il semble, des poissons.

Aucune inscription n'accompagne les scènes. Nous n'avons donc pour nous guider que
l'étude archéologique du monument. Le tablier porté par les deux hommes était en usage à la
XVIIIe Dynastie, et c'est à cette époque que nous ferons remonter notre stèle.

Catalogue (1899): A. 94.

71
loading ...