Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 74a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0309
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHE 213 A.

Tête d'un dieu égyptien.

Hauteur actuelle o,mi6. Pierre dure, de couleur grisâtre. Fragment d'une statuette, dont le reste a disparu.
Acheté au Caire en 1892. Provenance probable: Basse-Egypte, peut-être Sa-el-Hagar, l'ancienne Sais. Travail
excellent de l'époque Saïte.

Le dieu auquel appartient cette tête, est Osiris, d'après les idées des anciens Égyptiens
le souverain du royaume des morts et, en même temps, le prototype de tout être humain. La
tête, très-finement travaillée, porte la longue barbe tressée, caractéristique d'Osiris. La mitre conique,
flanquée de deux plumes et ornée en bas de deux cornes de bélier, est une coiffure fréquente
du dieu Osiris sur les monuments de l'Egypte. La mitre se termine au sommet par une petite
boule, dont une partie a été cassée.

On observe sur les côtés de la mitre des traces de bronze fondu, ce qui fait présumer,
que notre statuette a été détruite dans un grand incendie, où il y avait de nombreux objets en
bronze. La tête provient peut-être de l'ancienne ville de Sais. Il se pourrait, que la statuette ait
fait partie du trésor du grand temple de Sais et qu'elle ait été détruite pendant les guerres entre
les Perses et les Égyptiens au IVe siècle avant notre ère. Les ruines de Sa-el-Hagar ont fourni en
effet des milliers de statuettes en bronze, dont plusieurs ont été exposées à un feu violent. La
tête est un beau produit de l'art Saïte en l'Egypte.

Catalogue (1899): A. 214.

74
loading ...