Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 75a
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0310
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 213B.

Modèle de Trône avec adorant.

Hauteur o,mi5; longueur o,m 16. Bronze. Acheté au Caire en 1892. Provenance: Egypte. Travail très-joli
de l'époque Saite. Conservation parfaite. Le dieu assis autrefois sur le trône a disparu complètement.

Le petit trône est un fauteuil à dossier semi-circulaire et à bras formés de deux lions
debout et en marche, dont les queues, d'une manière très élégante, forment le bord supérieur
du dossier arrondi. La base affecte la forme d'un petite temple carré, entouré, des trois côtés,
de parois. L'entrée qui se trouve sur le quatrième côté, est flanqué de deux colonettes plates
de style égyptien. Le petit temple est à demi couvert d'un plafond en bronze, sur lequel le dieu
était assis, tandis que la partie antérieure du temple donnait place aux jambes du dieu. Les deux lions,
qui formaient les bras du petit fauteuil, sont de même que le reste du trône très-finement travaillés.

Les côtés extérieurs du fauteuil sont ornés de figures gravées à la pointe. En haut, dans
la partie cintrée du dossier, on voit planer le disque ailé, le dieu solaire adoré à Edfou. Au-
dessous, un faucon, assis sur un support, est entouré de lotus, alternativement en fleurs épanouies et
en boutons. En bas enfin, on voit les deux Nils réunissant les plantes symboliques du Sud et du
Nord, groupe que nous avons retrouvé sur le trône du dieu Anubis (PL 200). L'ornementation
des deux côtés extérieurs du petit temple ou du fauteuil est identique à droite et à gauche. On
y voit une colonnette ornée d'un chapiteau affectant la forme d'une tête de la déesse Hathor;
elle est flanquée, de chaque côté, de la figure grotesque du dieu appelé Bes ou Bis.

Devant le trône se trouve, agenouillé et levant les deux mains, un adorant, tête rase et
qui n'a pour tout vêtement que la shenti, espèce de pagne, autour des reins.

De petits trônes en bronze ne sont pas rares dans les musées (La Glyptothèque possède
un autre, beaucoup plus simple; A. 441); mais ils sont tous inférieurs en élégance à notre petit
trône qui est un magnifique produit de l'art Saïte.

Catalogue (1899): A. 400.

75 10*
loading ...