Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: Verlagsinformation 2
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0327
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
fragments et d'éclats de notre groupe, ainsi que sa base, en maçonnerie
de briques, sans le revêtement de marbre. Il ne manque plus guère à
cet ensemble que le corps du cerf et le pied droit d'Artémis chaussé d'un
haut brodequin de chasse. Quant aux têtes des deux femmes, elles ont
dû être découvertes aussi en 1886, pour disparaître ensuite dans le commerce:
ce n'est là qu'une hypothèse, mais qui n'est pas dénuée d'une certaine
probabilité.

C'est donc seulement aujourd'hui que l'on peut songer sérieusement
à entreprendre la recomposition et la reconstruction de cette œuvre magni-
fique, en se servant tout d'abord des moulages réunis à l'Institut archéo-
logique de l'Université de Leipzig. Cependant ce travail, puis la publication
définitive qui s'en suivra et que M. Studniczka nous a promise pour
notre ouvrage, exigeront encore un certain temps.

Tels sont les faits et raisons qui ont retardé jusqu' à présent la
continuation de notre recueil et nous ont finalement obligé à laisser de
côté provisoirement le groupe d'Iphigénie et à le réserver pour une
deuxième série de notre publication. Cet obstacle écarté, nous conduirons
désormais rapidement l'ouvrage à sa fin. Nous publions d'abord les
monuments étrusques et égyptiens (planches 170—220), dont le texte
était préparé depuis longtemps; puis, nous donnerons le reste des sculptures
grecques et romaines (planches 84—169), en sorte que l'ouvrage entier,
tel qu'il avait été projeté en 1894, sera terminé dans le courant de
l'année 1905.

Munich, octobre 1904. Paul Arndt.


loading ...