L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 164
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0182
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
164 L'ART.

dernier, né en 1391, mourut en 1447, laissant la réputation d'un habile politique, d'un ambitieux
aussi insatiable que perfide. Il avait fait placer le médaillon acquis par M. Signol dans la façade du
chenil qui renfermait la meute que son aîné, le sanguinaire Jean-Marie, passe pour avoir nourrie
de chair humaine.

On ignore le nom de l'artiste qui a sculpté cette téte et qui a si magistralement rendu, en

Philippe-Marie Visconti, duc de Milan.
Gravure de Méaulle, d'après un marbre du xve siècle.

quelques grandes lignes, cette étrange physionomie. L'Italie, comme la Grèce, est pleine de ces
œuvres anonymes. On peut, on doit regretter, pour l'histoire dé l'art, l'impuissance où l'on reste
de mettre des noms sous ces témoignages éclatants du génie artistique de ces peuples si étonnam-
ment doués. Mais le plus important, c'est de posséder, comme c'est ici le cas, l'œuvre elle-même.
Pour la plupart des amateurs d'art, il faut bien le dire, l'histoire est chose secondaire et la contem-
plation du chef-d'œuvre passe avant tout. Il y en a tant qui semblaient destinés à charmer à jamais
les regards des hommes, et qui, par des causes diverses, sont à jamais perdus!

1

Jules Raymond.
loading ...