L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 196
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0214
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
196 L'ART.

surtout sous la forme d'un soldat. Il concevait difficilement le Français sans uniforme ; son patriotisme
était avant tout un patriotisme militaire; l'Empire avec ses guerres, ses conquêtes et sa grande
armée était demeuré son idéal. Il n'a guère rien vu au delà, et, sauf l'art, le reste lui importait assez
peu. C'était un grand artiste par la franchise et la netteté avec laquelle il rendait le genre d'impres-
sions auxquelles il était ouvert, mais en dehors de cela il ne faut rien lui demander, et ce serait

se faire sur son compte une étrange illusion que de chercher en lui quelque chose qui rappelât ces
grands artistes du xv" et du xvic siècle, qui étaient avant tout des génies universels. Le plus souvent il
éludait les sujets sérieux par des plaisanteries, qui, il faut bien le dire, n'étaient même pas toujours
d'un esprit bien fin.

A cet égard, il se contentait facilement et ses amis faisaient comme lui. Sa conversation et ses
lettres étaient remplies de calembours, qui faisaient la joie de son entourage, mais qui, je crois,
auraient aujourd'hui beaucoup moins de succès. Il en est en France de l'esprit comme des modes. Chaque
génération a sa manière d'être spirituelle. C'est une sorte de langage, et parfois on pourrait dire
loading ...